Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 mars 2012

Ecole : Oser la liberté !

Chaque année, la distribution des postes par l’administration centralisée du ministère de l’éducation nationale donne lieu à des contestations, des tentatives de résistance souvent désespérée d’élus locaux, de parents ou d'enseignants qui souhaitent sauver des classe, surtout dans les petits villages.

Chaque année, une proportion toujours plus importante d’élèves arrivent au collège sans avoir acquis les savoirs élémentaires malgré l’investissement par la collectivité de moyens considérables (toujours à la hausse) et d’un personnel enseignant généralement consciencieux et dévoué.

Et chaque année, c’est le même psychodrame : Les syndicats demandent plus de moyens, les uns et les autres s’affrontent sur les défauts et les qualités des méthodes d’enseignements, de recrutement des enseignants…

 Et si l’école en France était tout simplement victime de sa raideur administrative et de son dogmatisme ? A quand la mise en place du Chèque scolaire ?

28 mars 2012

L'islamisation va bon train : résignation ou réaction ?

En Mayenne, l'islam est moins présent qu'en beaucoup d'autres départements, ce qui ne veut pas dire que ce phénomène ne nous concerne pas, la preuve ici. Si l'islam est encore discret chez nous, c'est qu'il est encore largement minoritaire. Si nos compatriotes s'inquiètent de plus en plus de ce qu'ils découvrent, ce n'est pas que l'islam a changé mais c'est qu'il devient majoritaire dans de nombreuses villes et départements autour de nous.

Les récents évènements de Toulouse viennent de jeter un jour cruel sur la réalité de la menace terroriste en France (voir ici), Dans la sphère politico-médiatique beaucoup incriminent un fanatique marginal. Il semble pourtant évident aux spécialistes que "le cas Merah" n'est pas un accident :

"La version intégriste représente une interprétation possible du texte fondateur lui-même ainsi que de son expression dans l'histoire. Ce point de vue serait même le plus proche de la vérité du texte. (...) Il convient, par conséquent, de rappeler l'existence d'accords fondamentaux, avec des divergences sur la seule action politique, entre cet islam intégriste et l'islam "de tout le monde". Sur le fond, les deux islams se retrouvent : la cité terrestre doit préparer la cité céleste, la parole incréee de Dieu définit les droits de Dieu et ceux des hommes, pour la restauration de l'ordre divin  et naturel le musulman est tenu par un "devoir de violence", qu'on ne peut nommer autrement et qui se manifeste notamment par la loi pénale (hudûd) et la théorie du djihâd. (source)

Une telle anaylse ne peut que donner des raisons de s'inquiéter de la marée islamique, même en Mayenne !

MM.

27 mars 2012

Election législative des 10 et 17 juin 2012

Notre mouvement est trop récemment créé pour avoir accès au financement public des partis. Pour financer la campagne électorale, nous ne pouvons compter que sur la générosité de nos sympathisants et adhérents. Si vous voulez pouvoir voter le 10 juin pour un(e) candidat(e) de renouveau de la droite nationale et européenne, vous avez besoin du parti de la France.

De plus, nous aurons besoin de toutes les bonne-volontés : Faites-vous connaître dès à présent par la rubrique "me contacter".

Le parti de la France a besoin de vous !

 Matthieu Mautin

24 mars 2012

présidentielle 2012 : le premier tour n'aura pas lieu

53 : C'est l'indicatif de notre département, c'est également le nombre des parrainages qui ont manqué à Carl Lang pour être le candidat surprise du premier tour de l'élection présidentielle. Ce n'est pas un hasard, les candidats qui briguent les sufrages des français le 22 avril sont tous les élus des médias, ayant donné une quantité suffisante à ce jour de signes de docilité à l'idéologie dominante. Il en résulte un conformisme affligeant des discours :

- Aucun des candidats n'affirme nos valeurs chrétiennes comme antidote contre la barbarie montante. (terrorisme, polygamie, infanticides, mariages forcés, eugénisme...)

- Aucun des candidats ne conteste le monopole de l'administration étatique sur l'éducation de nos enfants

- Aucun des candidats n'affirme l'inviolabilité du droit à la vie de tout être humain innocent.

La campagne qui va suivre est déjà une campagne de deuxième tour, chacun s'efforçant d'avoir un discours le plus consensuel possible masqué par des postures de matadore. Or, qu'est-ce qui importe plus au premier tour que d'affirmer sa différence ? L'adage veut qu'au premier tour on choisisse le meilleur et au second on élimine le pire. Pour défendre nos valeurs, rendez-vous à l'élection législative de juin prochain.

 

30 mars 2012

Ecole : Oser la liberté !

Chaque année, la distribution des postes par l’administration centralisée du ministère de l’éducation nationale donne lieu à des contestations, des tentatives de résistance souvent désespérée d’élus locaux, de parents ou d'enseignants qui souhaitent sauver des classe, surtout dans les petits villages.

Chaque année, une proportion toujours plus importante d’élèves arrivent au collège sans avoir acquis les savoirs élémentaires malgré l’investissement par la collectivité de moyens considérables (toujours à la hausse) et d’un personnel enseignant généralement consciencieux et dévoué.

Et chaque année, c’est le même psychodrame : Les syndicats demandent plus de moyens, les uns et les autres s’affrontent sur les défauts et les qualités des méthodes d’enseignements, de recrutement des enseignants…

 Et si l’école en France était tout simplement victime de sa raideur administrative et de son dogmatisme ? A quand la mise en place du Chèque scolaire ?

28 mars 2012

L'islamisation va bon train : résignation ou réaction ?

En Mayenne, l'islam est moins présent qu'en beaucoup d'autres départements, ce qui ne veut pas dire que ce phénomène ne nous concerne pas, la preuve ici. Si l'islam est encore discret chez nous, c'est qu'il est encore largement minoritaire. Si nos compatriotes s'inquiètent de plus en plus de ce qu'ils découvrent, ce n'est pas que l'islam a changé mais c'est qu'il devient majoritaire dans de nombreuses villes et départements autour de nous.

Les récents évènements de Toulouse viennent de jeter un jour cruel sur la réalité de la menace terroriste en France (voir ici), Dans la sphère politico-médiatique beaucoup incriminent un fanatique marginal. Il semble pourtant évident aux spécialistes que "le cas Merah" n'est pas un accident :

"La version intégriste représente une interprétation possible du texte fondateur lui-même ainsi que de son expression dans l'histoire. Ce point de vue serait même le plus proche de la vérité du texte. (...) Il convient, par conséquent, de rappeler l'existence d'accords fondamentaux, avec des divergences sur la seule action politique, entre cet islam intégriste et l'islam "de tout le monde". Sur le fond, les deux islams se retrouvent : la cité terrestre doit préparer la cité céleste, la parole incréee de Dieu définit les droits de Dieu et ceux des hommes, pour la restauration de l'ordre divin  et naturel le musulman est tenu par un "devoir de violence", qu'on ne peut nommer autrement et qui se manifeste notamment par la loi pénale (hudûd) et la théorie du djihâd. (source)

Une telle anaylse ne peut que donner des raisons de s'inquiéter de la marée islamique, même en Mayenne !

MM.

27 mars 2012

Election législative des 10 et 17 juin 2012

Notre mouvement est trop récemment créé pour avoir accès au financement public des partis. Pour financer la campagne électorale, nous ne pouvons compter que sur la générosité de nos sympathisants et adhérents. Si vous voulez pouvoir voter le 10 juin pour un(e) candidat(e) de renouveau de la droite nationale et européenne, vous avez besoin du parti de la France.

De plus, nous aurons besoin de toutes les bonne-volontés : Faites-vous connaître dès à présent par la rubrique "me contacter".

Le parti de la France a besoin de vous !

 Matthieu Mautin

24 mars 2012

présidentielle 2012 : le premier tour n'aura pas lieu

53 : C'est l'indicatif de notre département, c'est également le nombre des parrainages qui ont manqué à Carl Lang pour être le candidat surprise du premier tour de l'élection présidentielle. Ce n'est pas un hasard, les candidats qui briguent les sufrages des français le 22 avril sont tous les élus des médias, ayant donné une quantité suffisante à ce jour de signes de docilité à l'idéologie dominante. Il en résulte un conformisme affligeant des discours :

- Aucun des candidats n'affirme nos valeurs chrétiennes comme antidote contre la barbarie montante. (terrorisme, polygamie, infanticides, mariages forcés, eugénisme...)

- Aucun des candidats ne conteste le monopole de l'administration étatique sur l'éducation de nos enfants

- Aucun des candidats n'affirme l'inviolabilité du droit à la vie de tout être humain innocent.

La campagne qui va suivre est déjà une campagne de deuxième tour, chacun s'efforçant d'avoir un discours le plus consensuel possible masqué par des postures de matadore. Or, qu'est-ce qui importe plus au premier tour que d'affirmer sa différence ? L'adage veut qu'au premier tour on choisisse le meilleur et au second on élimine le pire. Pour défendre nos valeurs, rendez-vous à l'élection législative de juin prochain.