Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 novembre 2012

La nature a horreur du vide

Les informations quotidiennes nous apportent tellement de signes convergents du déclin de notre civilisation que beaucoup de nos compatriotes semblent s'y habituer et ne plus les voir. Heureusement, de temps en temps des images choc viennent les réveiller. Cela a été le cas de la burqa en France ou des minarets en Suisse.

Plus récemment, on voit l'apparition d'élus islamistes dans les institutions belges ou la conversion d'une église en mosquée par un évêque (que les mayennais connaissent bien). Sur ce thème, voir aussi ici.

On entend alors les endormis qui se réveillent : "il faut interdire ! il faut empêcher !" et dénoncer ces évènements après coup, comme s'ils étaient des accidents isolés. La réalité, c'est que les peuples d'europe occidentale sont en situation d'implosion démographique et spirituelle.

Les églises ne se verraient pas reconverties en mosquées si les chrétiens ne les avaient pas désertées, les islamistes n'auraient pas d'élus si nos gouvernants n'avaient pas invité ces populations à venir et à rester. A ce jour, l'invasion se poursuit sur les friches de notre déclin.

La réaction, c'est maintenant avec le Parti de la France.

21 novembre 2012

L'UMP à côté de ses pompes

Alors que ses élus mayennais ne se cachent pas de pencher plutôt vers la gauche (voir les positionnements de Yannick Favennec et Guillaume Chevrollier), les adhérents de l'UMP penchent à droite. Le résultat du scrutin interne de l'UMP est éloquent.

On vote pour les hommes les plus à gauche et les idées les plus à droite, comprenne qui pourra !

17 novembre 2012

Un gouvernement générateur d'insécurité

Le gouvernement prouve qu'il n'a pas l'intention de rétablir l'ordre, chaque évènement est l'occasion de le confirmer :

Le Mans en ZSP:  Il n'est pas question de reconquérir les territoires perdus mais seulement d'essayer de rassurer les prochaines victimes.

Squat de Pacé : Le laissé-faire en guise de politique d'immigration

Pendant ce remps, les honnêtes citoyens ne savent plus comment exprimer leur désarroi.

Ajoutez à celà une insécurité juridique permanente pour les entreprises et les ménages du fait de la remise en cause cyclique des règles de la fiscalité. A croire que les rares initiatives du gouvernement socialiste visent seulement à destabiliser ce qui ne l'était pas encore ...

Et que dire des conséquences désastreuses qu'aurait la destruction du mariage dissimulée derrière l'expression "mariage pour tous" ?

08 novembre 2012

Pour défendre le mariage, tous dans la rue !

Ceux qui ne pourront pas se rendre à Paris le 18 novembre pour la manifestation nationale organisée par Civitas peuvent toujours se joindre aux manifs organisées en Province ( Par Alliance Vita):

Nantes : Cours St Pierre à 15h le 17 novembre

Rennes : Place de la mairie à 15h le 17 novembre

 La question n'est pas de savoir à côté de qui nous allons nous retrouver mais de savoir de quel côté vient le péril. Un seul mot d'ordre : Tous dans la rue !

Le gouvernement socialiste constate les racines chrétiennes du code civil

Le code civil porte l'empreinte du droit canon, c'est une raison suffisante pour changer ce code civil aux yeux des révolutionnaires sectaires qui nous gouvernent. L'aveu est écrit en toutes lettres dans dans le texte de l'avant projet :

« Prérogative de l’église durant l’Ancien régime, le mariage civil, révocable et enregistré en mairie a été institué par la loi du 20 septembre 1792 … Ce mariage laïc, qui pour l’essentiel transpose les règles du droit canon, n’a pas été défini par le code civil … » C'est l'évêque d'Arras qui a levé le lièvre.

Dire qu'il ya a peu, on entendait tous ces hypocrites nier l'évidence de nos racines chrétiennes...

Le garde des sceaux pour la dépénalisation des tournantes ?

C'est en tous cas la ce qu'on peut conclure de son propos visant à défendre son projet de loi visant à détruire l'institution du mariage :  « Notre société évolue. Nous ne faisons qu'ajuster le droit à une réalité sociale et humaine. » 

Nous croyons nous que la loi a vocation à exprimer le droit, pas à l'inventer.

 

30 novembre 2012

La nature a horreur du vide

Les informations quotidiennes nous apportent tellement de signes convergents du déclin de notre civilisation que beaucoup de nos compatriotes semblent s'y habituer et ne plus les voir. Heureusement, de temps en temps des images choc viennent les réveiller. Cela a été le cas de la burqa en France ou des minarets en Suisse.

Plus récemment, on voit l'apparition d'élus islamistes dans les institutions belges ou la conversion d'une église en mosquée par un évêque (que les mayennais connaissent bien). Sur ce thème, voir aussi ici.

On entend alors les endormis qui se réveillent : "il faut interdire ! il faut empêcher !" et dénoncer ces évènements après coup, comme s'ils étaient des accidents isolés. La réalité, c'est que les peuples d'europe occidentale sont en situation d'implosion démographique et spirituelle.

Les églises ne se verraient pas reconverties en mosquées si les chrétiens ne les avaient pas désertées, les islamistes n'auraient pas d'élus si nos gouvernants n'avaient pas invité ces populations à venir et à rester. A ce jour, l'invasion se poursuit sur les friches de notre déclin.

La réaction, c'est maintenant avec le Parti de la France.

21 novembre 2012

L'UMP à côté de ses pompes

Alors que ses élus mayennais ne se cachent pas de pencher plutôt vers la gauche (voir les positionnements de Yannick Favennec et Guillaume Chevrollier), les adhérents de l'UMP penchent à droite. Le résultat du scrutin interne de l'UMP est éloquent.

On vote pour les hommes les plus à gauche et les idées les plus à droite, comprenne qui pourra !

17 novembre 2012

Un gouvernement générateur d'insécurité

Le gouvernement prouve qu'il n'a pas l'intention de rétablir l'ordre, chaque évènement est l'occasion de le confirmer :

Le Mans en ZSP:  Il n'est pas question de reconquérir les territoires perdus mais seulement d'essayer de rassurer les prochaines victimes.

Squat de Pacé : Le laissé-faire en guise de politique d'immigration

Pendant ce remps, les honnêtes citoyens ne savent plus comment exprimer leur désarroi.

Ajoutez à celà une insécurité juridique permanente pour les entreprises et les ménages du fait de la remise en cause cyclique des règles de la fiscalité. A croire que les rares initiatives du gouvernement socialiste visent seulement à destabiliser ce qui ne l'était pas encore ...

Et que dire des conséquences désastreuses qu'aurait la destruction du mariage dissimulée derrière l'expression "mariage pour tous" ?

08 novembre 2012

Pour défendre le mariage, tous dans la rue !

Ceux qui ne pourront pas se rendre à Paris le 18 novembre pour la manifestation nationale organisée par Civitas peuvent toujours se joindre aux manifs organisées en Province ( Par Alliance Vita):

Nantes : Cours St Pierre à 15h le 17 novembre

Rennes : Place de la mairie à 15h le 17 novembre

 La question n'est pas de savoir à côté de qui nous allons nous retrouver mais de savoir de quel côté vient le péril. Un seul mot d'ordre : Tous dans la rue !

Le gouvernement socialiste constate les racines chrétiennes du code civil

Le code civil porte l'empreinte du droit canon, c'est une raison suffisante pour changer ce code civil aux yeux des révolutionnaires sectaires qui nous gouvernent. L'aveu est écrit en toutes lettres dans dans le texte de l'avant projet :

« Prérogative de l’église durant l’Ancien régime, le mariage civil, révocable et enregistré en mairie a été institué par la loi du 20 septembre 1792 … Ce mariage laïc, qui pour l’essentiel transpose les règles du droit canon, n’a pas été défini par le code civil … » C'est l'évêque d'Arras qui a levé le lièvre.

Dire qu'il ya a peu, on entendait tous ces hypocrites nier l'évidence de nos racines chrétiennes...

Le garde des sceaux pour la dépénalisation des tournantes ?

C'est en tous cas la ce qu'on peut conclure de son propos visant à défendre son projet de loi visant à détruire l'institution du mariage :  « Notre société évolue. Nous ne faisons qu'ajuster le droit à une réalité sociale et humaine. » 

Nous croyons nous que la loi a vocation à exprimer le droit, pas à l'inventer.