Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 janvier 2013

Le Duc d'Anjou défend le Mariage

"(...), certains souhaitent que l’institution du mariage, sur laquelle repose toute la structure familiale, soit banalisée au point de l’étendre aux personnes du même sexe et, par voie de conséquence, de permettre l’adoption et donc la filiation d’enfants résultant de cette union.


De tous temps, l’homme et la femme se sont unis, naturellement, pour concevoir et élever des enfants. Que serions-nous si nos parents, nos aïeux n’avaient pas suivi ce processus naturel, institutionnalisé et sacralisé ensuite par le mariage chrétien? Comment accepter d’établir un droit à l’enfant au risque d’aller à l’encontre des droits de l’enfant ?


Nos hommes politiques ne peuvent prendre la responsabilité de redéfinir les lois immémoriales de la nature humaine. Certes, nous devons nous adapter continuellement aux évolutions de notre société mais certains principes immuables tels que l’union d’un homme et d’une femme pour fonder une famille et éduquer des enfants ne peuvent être remis en cause. (...)"

L'intégralité du communiqué est ici

Plus qu'un symbole : Louis de Bourbon est l'héritier direct de Louis XVI et donc de tous nos rois. Depuis trois siècles, ses ancêtres ont porté le titre prestigieux de Duc d'Anjou, faisant ainsi connaître notre belle Province aux quatre coins du monde. Sa qualité de "Chef de la maison de France" exprime l'unité du peuple Français et la conscience de ce que nous devons aux générations passées et de nos responsabilités à l'égard des générations futures. Les liens dynastiques qui l'unissent à toutes les familles royales et princières d'Europe font de lui la preuve vivante que l'unité de la civilisation européenne ne doit rien à la bureaucratie de la commission de Bruxelles...

Les commentaires sont fermés.