Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 octobre 2013

Prémajorité : l’art d'enfoncer des portes ouvertes

Madame Bertinotti espère sans doute faire parler d’elle en proposant de créer une « prémajorité » pour que l’adolescence soit un "apprentissage de la citoyenneté". Le seul problème c’est que, de fait, cette prémajorité existe déjà. Voici quelques exemples de dispositions existant à ce jour qui sont un apprentissage des responsabilités :

-         à 16 ans, un apprenti a le droit de vote aux élections prudhommales.

-         A 16 ans, on peut passer son permis de chasse et être autorisé à faire usage d’une arme à feu sur la voie publique (rien que cela). Sans compter que depuis quelques années, le « permis de chasse accompagné » abaisse même à 15 ans ce seuil !

-         A 16 ans, on peut conduire une voiture grâce à l’apprentissage par « conduite accompagnée ».

 

Bref, la seule invention de madame Bertinotti serait de créer des nouveaux droits déliés de toute responsabilité. Venant d'une socialiste, quoi de neuf ?

Les commentaires sont fermés.