Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 octobre 2013

Grogne fiscale ou légitime défense ?

Une bonne nouvelle : L'écotaxe est suspendue. Jean-Marc Ayrault a bien précisé que cette suspension n'est que provisoire. Il ne s'agit pas de renoncer, seulement de trouver le moyen de nous la faire avaler. Mais c'est déjà une petite victoire pour le peuple révolté.

Au delà des apparences :  Ne nous leurrons pas, si Sarkösy était à l'Elysée, nous l'aurions eue de la même façon. Car rappelons le, l'écotaxe a été ordonnée plus haut que Ayrault, plus haut que Hollande. L'écotaxe, c'est le racket paré de vertu. La méthode est désormais bien rodée : Pour neutraliser les résistances de la victime, on la culpabilise : Vous fumez trop, vous roulez trop, vous buvez trop... Payez !

Et maintenant ? Les Bretons, en défendant leur privilège historique de ne pas avoir de péage ont rendu un grand service au peuple français tout entier : Il n'est pas trop tard pour relever la tête, pour défendre notre bien, nos droits. Tout d'abord, soyons conscients que le processus lancé par les banques vise à confisquer purement et simplement notre épargne, notre outil de travail, nos biens.

C'est pourquoi nous ne pouvons pas nous contenter de cette petite victoire : il ne suffit pas de retirer de votre poche la main du voleur, il faut le frapper à la tête. La tête, c'est la dictature des banques qui imposent leur volonté à des gouvernants qui se relaient au gré d'une alternance de façade. Oui, le combat ne fait que commencer.

Les commentaires sont fermés.