Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 novembre 2013

l'AGRIF défend nos libertés : soutenez l'AGRIF !

Jeudi 28 novembre, deux mayennais comparaissaient en correctionnelle pour "participation à un attroupement non autorisé" dans le contexte des manifestations contre la dénaturation du mariage par la loi Taubira. Leur défense, assurée par maître Triomphe au titre de l'AGRIF a indéniablement marqué un point (voir le communiqué ici). L'AGRIF mène avec persévérance un combat utile : Adhérez à l'AGRIF !

26 novembre 2013

Prenez la parole !

Nous avons été très nombreux à protester contre l'offensive Taubira contre le mariage. Mais beaucoup ont découvert à cette occasion que la famille était déjà piétinée depuis longtemps. Celle-ci doit être restaurée et cela ne se fera pas sans la participation de tous.

Aussi le Parti de la France invite chacun à s'exprimer à l'occasion de la réunion publique du "grenelle de la famille" le mercredi 11 décembre à Laval (plus d'infos prochainement).

Qui les paie ?

Dans une séquence inoubliable du cinéma français, Jean Gabin avait dénoncé de façon magistrale l'inféodation des parlementaires aux monopoles industriels et financiers. Quelques décennies plus tard, rien de nouveau : Les sénateurs viennent de voter une scandaleuse loi visant à interdire aux agriculteurs l'usage de semences fermières.

L'art du clientélisme électoral

La multiplication des champs d'éoliennes dans nos paysages n'en finit pas de poser des questions. A tel point que le SRPJ (service régional de la police judiciaire) a désigné un enquêteur spécialisé pour faire la lumière sur les nombreux dossiers portant sur des soupçons de corruption ou de prise illégale d'intérêts. (voir l'article récent du Figaro)

En Mayenne par exemple de nombreux élus locaux (grands électeurs : ce sont eux qui élisent les sénateurs) se voient mis en cause dans ce genre d'affaires. Or, pure coïncidence ? C'est maître F. Zocchetto, avocat à Laval et sénateur de la Mayenne, qui assure la correspondance de la défense du lobby éolien. En tant qu'avocat rémunéré ou élu dévoué au bien commun ?

Décidément, le vent qui fait tourner les éoliennes a des relents bien putrides.

20 novembre 2013

Vous avez dit familiphobie ?

On pourrait manifester aussi contre l'artisaphobie, équiphobie, voiturophobie... Cette concurrence victimaire a-t-elle un sens ?

Ce qui a un sens, c'est l'action du gouvernement qui concentre tous ses efforts pour alimenter les fuites d'un panier percé en multipliant impôts et taxes. Non content de faire en celà la même chose que son prédécesseur Sarközy, Hollande y ajoute une offensive de grande tradition jacobine contre tout ce qui subsiste dans notre société comme "noyaux de santé" : Famille, écoles, armée, TPE. Depuis toujours, les tyrans se nourrissent de leurs victimes et espérent briser ainsi les ressorts de la réaction.

Dit-on du loup qu'il est carniphobe ? Non, il est carnivore. De même la révolution est familivore, elle est même ethnivore. Mais dans ce grand combat de la vie, le loup meurt un jour. La nature reprend toujours ses droits et elle se venge toujours, mais pas avec des ballons roses.

9.jpg

13 novembre 2013

A qui profite le gigantisme industriel ?

Le projet de Méthaniseur géant à Pommerieux fait réagir à juste titre de nombreuses personnes en sud Mayenne. Ailleurs, ce sont les éoliennes, la LGV ou un aéroport (NDDL).

Cette démesure à l'heure ou on nous parle de "crise de la dette" amène une question : A qui profitent ces dépenses pharaoniques ? D'abord aux banques. En effet, quelque soit l'utilité effective des réalisations financées à grand renfort de "prêts" bancaires, quelque soit l'impact environnemental ou social de l'investissement, nous ils nous lient pour des décennies un fardeau de dettes sur le dos.

Arnaud Montebourg en pompier pyromane

Vous avez déjà essayé d'éteindre un feu avec de l'essence ? C'est exactement ce qu'est en train de faire le gouvernement en soignant les conséquences de la crise de la dette par une couche de sur-dette.

Assurément, c'est d'un manque de liquidités dont manquent les consommateurs comme les producteurs. Mais cette masse monétaire ne peut pas être créée sous forme de dette sous peine d'étrangler plus encore les acteurs économiques. Cette masse monétaire indispensable doit être créée sans frais par le pouvoir politique en vertu de son droit régalien qui est aussi un devoir.

 

30 novembre 2013

l'AGRIF défend nos libertés : soutenez l'AGRIF !

Jeudi 28 novembre, deux mayennais comparaissaient en correctionnelle pour "participation à un attroupement non autorisé" dans le contexte des manifestations contre la dénaturation du mariage par la loi Taubira. Leur défense, assurée par maître Triomphe au titre de l'AGRIF a indéniablement marqué un point (voir le communiqué ici). L'AGRIF mène avec persévérance un combat utile : Adhérez à l'AGRIF !

26 novembre 2013

Prenez la parole !

Nous avons été très nombreux à protester contre l'offensive Taubira contre le mariage. Mais beaucoup ont découvert à cette occasion que la famille était déjà piétinée depuis longtemps. Celle-ci doit être restaurée et cela ne se fera pas sans la participation de tous.

Aussi le Parti de la France invite chacun à s'exprimer à l'occasion de la réunion publique du "grenelle de la famille" le mercredi 11 décembre à Laval (plus d'infos prochainement).

Qui les paie ?

Dans une séquence inoubliable du cinéma français, Jean Gabin avait dénoncé de façon magistrale l'inféodation des parlementaires aux monopoles industriels et financiers. Quelques décennies plus tard, rien de nouveau : Les sénateurs viennent de voter une scandaleuse loi visant à interdire aux agriculteurs l'usage de semences fermières.

L'art du clientélisme électoral

La multiplication des champs d'éoliennes dans nos paysages n'en finit pas de poser des questions. A tel point que le SRPJ (service régional de la police judiciaire) a désigné un enquêteur spécialisé pour faire la lumière sur les nombreux dossiers portant sur des soupçons de corruption ou de prise illégale d'intérêts. (voir l'article récent du Figaro)

En Mayenne par exemple de nombreux élus locaux (grands électeurs : ce sont eux qui élisent les sénateurs) se voient mis en cause dans ce genre d'affaires. Or, pure coïncidence ? C'est maître F. Zocchetto, avocat à Laval et sénateur de la Mayenne, qui assure la correspondance de la défense du lobby éolien. En tant qu'avocat rémunéré ou élu dévoué au bien commun ?

Décidément, le vent qui fait tourner les éoliennes a des relents bien putrides.

20 novembre 2013

Vous avez dit familiphobie ?

On pourrait manifester aussi contre l'artisaphobie, équiphobie, voiturophobie... Cette concurrence victimaire a-t-elle un sens ?

Ce qui a un sens, c'est l'action du gouvernement qui concentre tous ses efforts pour alimenter les fuites d'un panier percé en multipliant impôts et taxes. Non content de faire en celà la même chose que son prédécesseur Sarközy, Hollande y ajoute une offensive de grande tradition jacobine contre tout ce qui subsiste dans notre société comme "noyaux de santé" : Famille, écoles, armée, TPE. Depuis toujours, les tyrans se nourrissent de leurs victimes et espérent briser ainsi les ressorts de la réaction.

Dit-on du loup qu'il est carniphobe ? Non, il est carnivore. De même la révolution est familivore, elle est même ethnivore. Mais dans ce grand combat de la vie, le loup meurt un jour. La nature reprend toujours ses droits et elle se venge toujours, mais pas avec des ballons roses.

9.jpg

13 novembre 2013

A qui profite le gigantisme industriel ?

Le projet de Méthaniseur géant à Pommerieux fait réagir à juste titre de nombreuses personnes en sud Mayenne. Ailleurs, ce sont les éoliennes, la LGV ou un aéroport (NDDL).

Cette démesure à l'heure ou on nous parle de "crise de la dette" amène une question : A qui profitent ces dépenses pharaoniques ? D'abord aux banques. En effet, quelque soit l'utilité effective des réalisations financées à grand renfort de "prêts" bancaires, quelque soit l'impact environnemental ou social de l'investissement, nous ils nous lient pour des décennies un fardeau de dettes sur le dos.

Arnaud Montebourg en pompier pyromane

Vous avez déjà essayé d'éteindre un feu avec de l'essence ? C'est exactement ce qu'est en train de faire le gouvernement en soignant les conséquences de la crise de la dette par une couche de sur-dette.

Assurément, c'est d'un manque de liquidités dont manquent les consommateurs comme les producteurs. Mais cette masse monétaire ne peut pas être créée sous forme de dette sous peine d'étrangler plus encore les acteurs économiques. Cette masse monétaire indispensable doit être créée sans frais par le pouvoir politique en vertu de son droit régalien qui est aussi un devoir.