Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 janvier 2014

La dictature en marche : L'UMP main dans la main avec le PS

Six sénateurs UMP viennent de déposer une proposition de loi visant à entraver l'instruction dans le cadre familial qui devrait d'après ces suppôts de la tyrannie n'être justifiée que sur avis médical ! Les buts idéologiques ne sont même pas dissimulés :

"l'éducation à domicile par la famille ne peut être qu'une situation exceptionnelle, liée à l'état de santé ou à l'incapacité permanente ou temporaire de l'enfant. Elle ne peut être le prétexte d'une désocialisation volontaire, destinée à soumettre l'enfant, particulièrement vulnérable, à un conditionnement psychique, idéologique ou religieux."

Un tel projet est non seulement malhonnête (car il méprise volontairement le fait que l'école à la maison est souvent une issue de secours pour les familles compte-tenu du naufrage de l'éducation nationale) mais il est également explicitement en contradiction avec la convention internationale des droits de l'enfant dont voici quelques extraits :

Article 9 :1. Les Etats parties veillent à ce que l’enfant ne soit pas séparé de ses parents contre leur gré.

Article 14 : 1. Les Etats parties respectent le droit de l’enfant à la liberté de pensée, de conscience et de religion.

Article 16 : 1. Nul enfant ne fera l’objet d’immixtions arbitraires ou illégales dans sa vie privée, sa famille, son domicile (...).2. L’enfant a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes.

Hollande pousse la France à marche forcée vers un régime totalitaire. Mais attention, nous n'avons rien à espérer d'une alternance de façade : L'UMP n'est au l'autre visage d'un même totalitarisme.

Les commentaires sont fermés.