Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 mai 2014

Election européenne : L'enjeu qui dépasse tous les enjeux, c'est La Vie

Un faux clivage entretenu par les médias voudraient que le débat se résume à : Plus d'Europe ou moins d'Europe ? Il s'agit bien là d'un faux débat.

L'Europe, c'est la somme de nos Patries : De nos terres et de nos peuples. L'Europe, c'est une grande famille portée par une longue histoire faite de déchirements et de retrouvailles. Voilà pourquoi notre attachement à nos terroirs, à nos provinces, à notre peuple ne nous soustrait en rien à notre destin européen. L'Europe est bien une réalité historique qui ne doit rien de plus à GISCARD ou  Van ROMPUY que la France ne doit à  Marine LE PEN. L'Europe, nous n'avons pas à l'inventer ou à la construire, nous avons à la servir. Et le meilleur moyen pour servir l'Europe, c'est de servir nos patries respectives.

Les gesticulation électoralistes ne doivent pas nous détourner de l'essentiel : Dans le grand mouvement de l'Histoire, les personnes sont peu de choses, les institutions presque rien, la vie est tout. A quoi sert de défendre une forme institutionnelle si c'est pour sacrifier la vie naissante ?

Concrètement, dans l'Ouest, cela veut dire quoi ? Cela veut dire qu'il ne sert à rien de se poser en défenseur de "la nation" ou des "valeurs traditionnelles" si on affirme « Je ne souhaite pas toutefois remettre en cause l'IVG, qui doit rester possible dans les douze premières semaines de grossesse (conformément à la loi française actuellement en vigueur)...» (Gilles LEBRETON, tête de liste FN), secondé par une personne qui se veut favorable au droit de vote des étrangers extracommunautaires (lire ici)

Concrètement, dans l'Ouest, voter cohérent, c'est voter FORCE-VIE !

 

Les commentaires sont fermés.