Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 mai 2015

La faute politique de Marine Le Pen

Elle l'a fait. Depuis des années, tous les commentateurs guettaient l'instant ou elle allait "tuer le père".  tous les courtisans jouaient leur plan de carrière sur ce pari. Du "carré" est enfin venu l'ordre de larguer les amarres... vogue la galère sur les eaux fangeuses des lobbies.

Dans n'importe quelle entreprise, la superposition hiérarchique de deux générations est source de conflit. La faute de Marine n'est donc pas de se trouver en conflit avec son père. La faute de Marine n'est même pas d'avoir radicalement changé de cap puisqu'elle n'a jamais dissimulé sa doctrine personnelle hédoniste, révolutionnaire, républicaine et socialisante. Seuls les aveugles ne n'auront pas vu venir.

Sa faute politique et morale est d'avoir utilisé à son profit l'arme de la diabolisation. L'ignoble Marine utilise le "détail" pour faire taire Le Pen au moment ou il ouvre les yeux et élève enfin la voix contre la subversion de son parti par une clique d'opportunistes qui détestent nos valeurs.

Il s'agit d'un évènement majeur qui aura de lourdes conséquences sur l'échiquier politique : Les révolutions n'apparaissent que lorsqu'elles sont accomplies, les FN est donc un outil perdu. Fort heureusement, la vie continue et le combat militant aussi, avec le Parti de la France.

Les commentaires sont fermés.