Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 mai 2015

Les noms des coupables

Faire de l'avortement un "droit fondamental", ce rêve de psychopathe est devenu réalité le 26 novembre dernier.

Depuis la brèche ouverte par la loi Veil en 1975, la déchirure n'a fait que croître au coeur de la société française : De la dépénalisation on est passé à la protection (création du délit d'entrave) puis au droit. Nous voici au stade de l'élévation solennelle au stade de "droit fondamental".

Vous trouverez ici le nom des auteurs de cette ignominie. On ne sera pas surpris d'y trouver le nom de Jean Léonetti. Nul doute que celui-ci brûle du désir de voir également l'euthanasie élevé à la même dignité.

Rappelons que le Parti de la France propose lui l'affirmation solennelle du droit fondamental à la vie.

Les commentaires sont fermés.