Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 septembre 2016

Terrorisme : le pire reste à venir

Le Ministère de l'Intérieur a établi un plan pour le désengorgement de la "jungle" de Calais d'ici la fin de l'année. Aucun département ne sera épargné, sauf les départements corses semble-t-il. Une soixantaine de personnes pourraient être attribuées à la Mayenne. (source)

Rappelons que ces "migrants" ne sont pas des réfugiés ni même des demandeurs d'asile, juste des envahisseurs tranquilles. Loin de solutionner la situation insupportable dans laquelle se trouve la ville de Calais, ce "plan de désengorgement ne va donner qu'un répit provisoire aux calaisiens dans l'attente des prochaines vagues de clandestins à venir.

Lorsqu'on stocke de l'essence à côté de la paille, il ne faut pas s'étonner de voir sa grange partir en fumée... Si nos gouvernants jouent à élaborer un cocktail à base de déracinement des populations, chômage de masse, islam et démission des autorités, ne nous étonnons pas des catastrophes à venir.

 

 

Les commentaires sont fermés.