Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 novembre 2016

Dictature participative

La primaire de "LR" aura tenu ses promesses : occupation de 100% de l'espace médiatique, liquidation de toute droite de conviction au profit d'une droite de gestion d'inspiration conservatrice dans la forme et ultralibérale sur le fond. 

L'extraordinaire, c'est que les électeurs se sont révélés plus moutonniers dans leur choix encore dans ce scrutin volontaire et payant qu'ils le sont dans un scrutin institutionnel.

Poisson ? Mission accomplie pour lui : Il a gagné en notoriété en se posant en seul challenger de l'idéologie dominante au sein de cette formation politique. Sa contre-performance électorale (1,4%) accuse en premier lieu les électeurs qui par snobisme ont préféré "voter utile" de peur de se voir en posture minoritaire voir marginale. Dix points de plus pour Poisson n'aurait rien changé à l'issue de ce premier tour sauf que La droite conviction aurait été en position d'arbitre au second tour. On aurait donc tord d'incriminer la médiocrité de la "classe politique" puisqu'elle vient d'être surpassée par la médiocrité du corps électoral de cette formation politique.

Pas de doute, l'issue pour la droite de conviction est ailleurs.

 

 

Les commentaires sont fermés.